Ateliers Loculus avec Eltono - Partie 02


Après avoir découvert l'univers d'Eltono et le fameux puzzle d'Archimède*, voici l'heure, pour les élèves de primaire et de 3e, de penser leur Loculus. En binôme pour les petits et seuls chez les grands, pour un vrai ping-pong entre les deux groupes.  Une semaine riche de découvertes, pleine de géométrie, de combinatoire et de grilles modulaires.


* Jetez un œil au premier épisode du reportage si ce n'est pas déjà fait

 

Les collégiens redécouvrent une grille toute en couleurs.


Première session avec les collégiens

Le projet a débuté par une brève présentation de l’artiste ainsi que de quelques-unes de ses productions. Son travail mêlant souvent géométrie, aléatoire et combinatoire, il n’aura pas été difficile pour lui d’enchaîner avec la présentation de l’atelier et du déroulé des prochains jours. Après avoir assimilé ces différents termes et ce qu'Eltono attendait d’eux, les collégiens se sont lancés dans la reproduction du Loculus sur papier. Étape qui n’était pas si évidente que ça puisqu’il fallait être très rigoureux dans les tracés. 

L’étape d’après fut un peu plus parlante pour les élèves puisqu’il s’agissait de réfléchir au visuel qu’ils viendraient apposer sur une des deux faces du puzzle. Les premières recherches graphiques ont donné des résultats intéressants que certains auront même gardés jusqu’à la réalisation ! 

Pour clore cette première session, les collégiens auront pu commencer à expérimenter différentes techniques d’intervention sur bois telles que la peinture, la gravure ou encore la pyrogravure.

 

De grands puzzles découpés au laser serviront de base de travail aux deux groupes.

 

Première session avec les primaires

Même session découverte avec les primaires de l’école de Vieilley cette fois-ci. Fin de la présentation : les mains se lèvent, les questions fusent ! La curiosité des enfants est encore plus stimulée par la présence de l’artiste.

Après quoi, ils ont pu eux aussi, comprendre comment était construit le puzzle et le reproduire sur papier. Géométrie, mathématique, concentration et précision étaient nécessaires pour cette étape pas forcément évidente pour les primaires. Ensuite, afin d’assimiler au mieux quels étaient les enjeux du projet, plusieurs petits modules ont été créés, proposant aux enfants différents jeux préexistants et utilisant le combinatoire, l’association de formes, de couleurs. L’idée était qu’en parallèle, les enfants puissent former des idées pour leur visuel et venir l’enrichir de façon pertinente. 

Enfin, comme les primaires étaient deux fois plus nombreux que les collégiens, la petite variante aura été de travailler en duo, et donc de se mettre d’accord sur le visuel qui se retrouvera sur la seconde face du puzzle. Pas toujours évident de se mettre d’accord !  

 

Découpage, coloriage, combinatoire, les duos de primaires en plein travail.

 

Il restera donc une dernière session de travail pour les primaires et les collégiens. Après la découverte, cette dernière semaine sera consacrée à la création des puzzles. Peinture, coloriage, pyrogravure, autant de techniques qui aboutiront à des puzzles recto verso conçus par les deux groupes.

 

 

L'ensemble du projet a pu se faire grâce au soutien de la D.R.A.C. Franche-Comté, du réseau Canopé et des bénéfices de la boutique Maison Tangible (car oui, on ne met pas l'argent des posters dans de belles vacances au Maroc, on les investit dans des projets pédagogiques :) ).


Retrouvez bientôt la suite du reportage, en attendant, faites un tour sur notre blog pour découvrir les autres projets Maison Tangible