La collection Saline Royale par Owen Davey

Les images de la collection Saline Royale sont désormais disponibles sur notre boutique en ligne, c'est l'occasion rêvée de revenir sur leur création et sur l'univers de l'illustrateur anglais.
 

  English version here 

 

Owen à la Saline Royale d'Arc-et-Senans (photo par Quentin Coussirat)

 

On vous a déjà parlé d'Owen Davey, notre ami d'outre-Manche, illustrateur et amoureux de sucreries. À l'occasion de l'arrivée sur notre boutique des images qu'il a créé durant sa résidence à la Saline Royale d'Arc-et-Senans, nous avons décidé de lui poser quelques questions. Sur sa manière de travailler, la résidence, son univers, et son penchant pour les barres chocolatées.

Si vous voulez redécouvrir le contexte de la résidence, nous vous invitons à relire l'article de mai 2016 qui revenait dessus.

 

Le chemin du sel à travers la forêt de Chaux

 

Owen, peux-tu te présenter brièvement ?

Je m'appelle Owen Davey, je suis illustrateur freelance et je vis en Angleterre, à Brighton. J'ai eu l'occasion de travailler avec de nombreux clients comme Google, Facebook ou Sony. J'ai réalisé des illustrations pour différentes
applications comme  TwoDots – un jeu mobile classé #01 dans près de 70 pays sur l'app store – ou The Robot Factory – élue application Ipad de l'année 2015 –. Mon travail a été publié sur tous les continents à l'exception de l'Antartique, incluant des livres d'illustration en Angleterre, aux USA, en Australie, en Allemagne, en France, au Pays-Bas, au Portugal, en Chine, en Suède, en Russie ou même en Corée du Sud.

 

MaisonTangible-Manufacture-Images-Objets-Graphiques-Besancon-Residence-Owen-Davey-Saline-Arc-et-Senans-06.jpg

La maison du directeur, au centre de la Saline Royale

 

Nous te savons grand admirateur des animaux, et même spécialiste des singes et des requins. Si tu devais choisir, quel animal deviendrais-tu ?

Tout dépend de si vous me demandez à quel animal je ressemble le plus ou auquel je voudrais vraiment ressembler. Pour le second, ce serait à un oiseau, sans doute un Faucon pèlerin. Parce que non seulement il vole et il a l'air génial, mais aussi parce que c'est l'un des animaux les plus rapides de la planète. Par contre, celui auquel je ressemble vraiment, c'est plutôt un écureuil. 

 

Parle-nous de ta manière de travailler. As-tu une routine, une manière d'aborder les commandes d'un client ? 

J'aborde mes projets de manières différentes, selon leur contexte, mais je commence à chaque fois par faire beaucoup de recherches. J'aime comprendre ce que je dessine bien avant d'aborder le côté visuel des choses. C'est vraiment essentiel pour moi, surtout pour les livres d'illustrations sur lesquels j'ai travaillé. Je trouve que cela ajoute de la profondeur à tout ce que je fais, même s'il s'agit de petits projets éditoriaux.

 

 

Les carnets de croquis d'Owen (photo par Quentin Coussirat)

 

Peux-tu nous parler de ta résidence, de ton expérience au sein de la Saline Royale ?

C'était une expérience formidable. Je n'avais jamais fait ce genre de chose auparavant. J'avais un peu peur d'aller dans un pays étranger – dont je ne parle pas la langue – et de vivre seul dans un lieu historique si important... Mais au final, j'ai adoré. J'ai essayé du mieux que j'ai pu de m'imprégner du lieu et de la culture qu'il représentait . Ma pratique du français s'est améliorée un peu (avec votre aide et de celle de l'équipe de la Saline). J'ai passé beaucoup de temps à explorer, à fouiller et à vivre le lieu avant même de commencer à dessiner. Je voulais voir ce qui me faisait vibrer dans ce lieu, et qui pouvait me donner une perspective unique, mais compréhensible par le public, pour parler de cette architecture.

 

 

La collection de cartes postales de la Saline Royale

 

En quelques mots, peux-tu nous raconter l'histoire des images que tu as créés pour la collection ?

 

01 - Awe

La première chose qui m'a étonné à propos de la Saline Royale, c'était sa taille. Et à quel point l'architecture était imposante. Le lieu donne un réel sens à la grandeur et à l'Histoire, c'est vraiment puissant de se tenir là et de juste prendre le temps de regarder l'architecture de Ledoux. 

Depuis mon bureau, à travers la fenêtre,  je pouvais observer les gens qui visitaient le lieu.  Et j'ai vu ce vieil homme, seul, regardant la Maison du Directeur pendant un long moment. Il regardait fixement. Sans bouger. J'ai trouvé ça vraiment chouette, car ça résumait parfaitement ma propre expérience.

 

02 - Bird's Eye View

Un jour, j'ai observé un rapace, survolant la Saline, faisant du sur-place. Je suis presque certain qu'il observait une souris, ou un petit rongeur. Mais j'aime à penser qu'il observait simplement le parfait demi-cercle que forment les batiments imaginés par Ledoux du plus beau point de vue qu'on puisse avoir.

J'ai plus tard changé le rapace pour une hirondelle, oiseau plus représentatif de la région.

 

03 - Ledoux

Dans mon travail, j'aime jouer avec la géométrie et j'ai découvert une vraie parenté avec ces principes dans le regard de Ledoux . J'aime la manière dont il a imaginé ses bâtiments, en usant de formes et d'idées très élaborées.

L'une de chose les plus surprenante c'est les différentes symétries et les angles que l'on peut observer selon la perspective que l'on choisit. J'ai pensé qu'il serait fun de faire un hommage à tous ses travaux, en combinant différentes perspectives des bâtiments, pour que l'on puisse voir un ensemble de constructions à la fois vue de face et de dessus.

 

 

04 - The Brine & the Forest

J'ai été étonné de découvrir la raison d'être de la Saline Royale et de son emplacement. À l'origine les salines étaient situées à Salins-les-Bains puisque c'est  là bas que la saumure était extraite des sous-sols. Mais ils avaient aussi besoin de beaucoup de bois à brûler durant le processus d'extraction. Les forêts des alentours s'appauvrissant, ils ont décidé de délocaliser les salines plus proche d'une grande forêt et d'y transporter la saumure. Ils ont donc construit une gigantesque saumoduc long de 21,5 km qui traversait la forêt de Chaux.  

En explorant les alentours, j'ai découvert une immense variété d'arbres que je ne connaissais pas. J'ai donc décidé d'en faire référence dans cette image.

 

 

05 - Urn

Ce motif se retrouve sur de nombreux murs de la Saline. Ils sont supposés représenter l'extraction de la saumure par ébullition. Même si ils ne sont que décoratifs, ils rendent l'endroit encore plus beau. C'est une étrange combinaison de formes  qui décrit leur fonction.  Il y a aussi beaucoup de fenêtre en arc-de-cercle sur les bâtiments, d'où la vapeur s'échappait lors de l'extraction du sel. J'ai pensé que ça pourrait parfaitement se marier avec l'idée des coulées de saumures.

Ça représentait bien à mon sens la beauté de l'architecture extérieure cachant les pénibles conditions de travail à l'intérieur.

J'aime aussi l'idée qu'en alignant plusieurs de ces cartes postales, on pouvait commencer à construire son propre mur de la Saline.

 

L'affiche 30x40cm de l'image autour de l'architecture de Ledoux

 

Comment parles-tu de ton travail ? Tu es assez populaire sur les réseaux sociaux (Dribbble, Instagram, Facebook, etc.), comment les abordes-tu ?

Je pense qu'Instagram est mon préféré. C'est l'endroit parfait pour montrer mon travail. Ça parle d'image donc ça fait parfaitement sens. Dribbble est aussi axé sur l'image, mais je le vois plus comme un forum de créatifs. Je destine mon travail à l'œil du public, c'est donc plus important pour moi de le montrer sur une plate-forme grand public.

 

Owen résumé en une image, souriant et facétieux.

 

Gardes-tu un souvenir en particulier de cette résidence ? 

Mes moments préférés furent ceux passés avec Maison Tangible, à Besançon. Visitant les sites touristiques et goûtant de la merveilleuse cuisine (mention toute spéciale  à la saucisse de Morteau et la Cancoillotte). J'ai l'impression de m'être fait de nouveaux amis et j'ai un ressenti authentique de la région, car je ne l'ai pas juste visiter comme un touriste, je l'ai vécu.

 

Ta phrase préférée apprise en français ? 

" Que va a la chasse, perd sa place " *

[* ndlt: en français dans le texte]

 


Les objets graphiques
d'Owen Davey dans la boutique


English version 


Hi Owen, can you please introduce yourself ?

My name is Owen Davey. I'm a freelance illustrator from the UK. I've worked with a number of clients including Google, Facebook and Sony. I am primary Illustrator for TwoDots which has been #1 in over 70 countries, as well as the illustrator of iPad App of the Year 2015 game, The Robot Factory. My work has been published in every continent except Antarctica, including picture books in UK, America, Australia, Germany, France, The Netherlands, Portugal, China, Sweden, Russia & South Korea.

 

Owen at the Royal Saltworks of Arc-et-Senans (photo by Quentin Coussirat)

 

We know you love animals and that you became a specialist of monkeys… Which one would you be and why?

It depends whether you're asking what animal I'd most likely be, or what animal I'd like to be. I would probably like to be some kind of bird; maybe a Peregrine Falcon, because not only does it fly and look awesome, it's also the fastest animal on the planet. But I'd probably more likely be something like a chipmunk.

 

Tell us more about your work - Do you have any special way to start working on a new project? Do you have some sort of guidelines to help you getting into it?

I have to approach each project in its own way, but usually it all starts with lots of research. I like to understand what I'm drawing before I get anywhere near the visual side of things. That's especially essential in the non-fiction books I've been working on, but I find that it adds depth to everything I do, even short editorial jobs.

 

" I like to understand what I'm drawing before I get anywhere near the visual side of things"

 

You've been in the Royal Saltworks for two weeks. Can you tell us a bit more about this experience?

It was an awesome experience. I've never done anything like it before. It was pretty scary to go to another country where you don't speak the language and live in a World Heritage Site for two weeks alone. But I loved it. I tried to immerse myself in the area and the culture as much as I could. My french even improved a fraction (with the kind help of Maison Tangible and the workers at the Saline). I spent a long time just exploring, researching and living there before I even started playing with visuals. I wanted to see what resonated with me about the place, and give my unique perspective with the works, but in a relatable way to the public.

 

In a few words, can you explain the secret of each images you've created? What was the idea behind them?
 

01 - Awe

One of the first things that struck me about the Saline was the scale and how imposing the structures were. There's a real sense of grandeur and history and it's quite powerful to stand and just look up at the architecture. From my studio space, I could see out the window at the other visitors, and saw this one old guy standing looking at the Maison du Directeur for a good few minutes. Just looking. Not moving. I thought that was really cool, and summed up my own experience.

 

02 - Bird's Eye View

I saw a bird of prey one day, hovering over the saline, just staying in one place. I'm sure it was actually just pinpointing a mouse or something, but I liked to think that it was merely admiring Ledoux's arc design from where it is most obvious. I later replaced the bird of prey for a swallow (a bird more synonymous with the area)

03 - Ledoux

I love to play with geometry in my work, and in Ledoux I found a kindred spirit in this regard. I loved all of his many designed buildings, using these elaborate shapes and ideas for the most mundane of everyday structures. And something that is great about his work is the symmetry and angles and everything from different perspectives. So I thought it would be fun to do a little tribute to his works, and combine a few difference perspectives of the buildings into one image, so that you see buildings from both front on and from above.

04 - The Brine & the Forest

I was amazed to find out the reason for the Arc et Senans and it's location. The original location of the Royal Saltworks was by the coast, because that's where the saltwater is that they need. But they also needed wood in order to burn in the process of producing the salt. And they had depleted the forests around the original saltworks. And so they decided that it was easier to transport saltwater (brine) to the forest, rather than the forest to the saltwater. So they built a massive pipe from the coast to the middle of the Choux Forest. I also tried to explore the areas surrounding the Saline, and in doing so discovered an amazing variety of trees about, so I reference many of these in the image.

05 - Urn

On a lot of the walls of the Saline are these Urn motifs. They are supposed to reference the pouring of brine out of the pipe and are very representative of the function of the place, but are also unnecessary decorative items that just make the place more beautiful. It's a weird combination of form instead of function but depicting the function. There are also several arc shaped windows in the buildings which is where the smoke from the salt-producing part of the process. I thought that these correlated nicely, so combined the two, showing the beauty on the outside, but hinting at the difficult and uncomfortable work conditions on the inside with the smoke coming out of the hole. I also liked the idea that if you line these postcards next to each other in a line, you start to construct your own Saline wall.

 

How do you speak about your work? We know that you have a massive crowd following you on the social networks (on Facebook, Instagram, Dribbble, and so on), what is your favorite network for showcasing your illustrations?

I think Instagram is my favourite place to showcase my work. It's visual so makes perfect sense. Dribbble is visual as well but very much more of an artists forum. My work is intended for everyone, so it's nice to post stuff on a more public platform.

 

Is there a special souvenir that you want to share with us about the time you spent in France?

My favourite times were spent hanging out with Maison Tangible in Besancon, being shown the sites and eating the amazing food (special mention to Cancoillotte and the Morteau Sausage). I feel like I made some mates and got an authentic vibe of the area rather than just doing the tourist thing.

You learnt some sentences in French during your stay, which one is your all-time favourite?

Que va a la chasse, perd sa place


Graphics objects by Owen Davey in our shop