Ateliers Loculus avec Eltono - Partie 01


Maison Tangible est née de l'idée que l'on pouvait créer des images et des objets et faire parler leurs créateurs au travers de résidences, d'expositions ou d'ateliers pédagogiques. Pour notre premier objet, nous nous sommes associés à un artiste prêt à partager son savoir-faire et dont la pédagogie n'était plus à prouver : Eltono, artiste français, adepte de la peinture murale grand format et de la déambulation urbaine. Voici un retour en plusieurs parties sur les ateliers qu'il a mené avec des scolaires et sur le premier objet qu'il va créer pour Maison Tangible.

 

L'artiste : Eltono

De Hanoï à Madrid en passant par Langres...

 

Eltono est un artiste voyageur et il est difficile de faire le tour des villes du monde dans lesquelles il a posé ses valises en un seul paragraphe. Français d'origine, madrilène puis pékinois d'adoption, il est désormais installé dans le sud-ouest de la France mais continue de voyager encore et toujours, pour intervenir dans l'espace public de petites ou grandes villes.

Nous l'avions rencontré lors d'une édition du festival Bien Urbain, le parcours artistique dans (et avec) l'espace public que nos amis de l'association Juste Ici organisent depuis de nombreuses années à Besançon. Sa sensibilité, la puissance de son travail et sa générosité nous avaient vraiment impressionnés (ses pas de danse aussi un peu, on doit bien l'avouer).

Il se définit lui-même comme flâneur et piéton obstiné. Son atelier, c'est la rue et c'est aussi sa source principale d'inspiration. Ses motifs géométriques, inspirés de la forme d'un diapason – d'où Eltono, le ton en espagnol – ont recouverts les murs de plus de 90 villes dans le monde. Depuis quelques années il complète sa pratique par des ateliers pédagogiques, où ses peintures murales deviennent participatives et sur lesquelles petits et grands interviennent grâce à des systèmes modulaires.

Géométrie, combinatoire, aléatoire, avec Eltono, tout est réuni pour un premier objet aussi puissant qu'original. 

 

Le Loculus d'Archimède

Le Loculus, 14 pièces qui forment un carré parfait... de 536 façons différentes !

 

Le Loculus est l'un des plus vieux puzzles connus au monde, et on l'attribue à Archimède (287 av. J.-C. - 212 av. J.-C.). On en retrouve la trace dans le Palimpseste du mathématicien et physicien grec, l'un de ses rares écrits encore visibles aujourd'hui.  À la manière du Tangram chinois, son principe est simple : plusieurs pièces géométriques forment un carré parfait une fois assemblées.

Le but du Tangram est de construire des personnages ou des animaux à partir des pièces inscrites dans un carré. Celui du Loculus, c'est l'inverse, il faut recréer ce carré en utilisant les pièces.

Ces 14 pièces que forment le puzzle d'Archimède peuvent s'assembler de 536 façons différentes. Et elles sont très simples à fabriquer car toutes se construisent sur une grille modulaire de 12 par 12 (voir l'image plus haut).

 

Le projet d'ateliers et de résidence

Les collégiens et les primaires en ateliers avec Eltono

 

Nous avions donc tous les éléments pour faire un vrai projet de recherche autour de ce puzzle. Exploiter les principes du Loculus avec Eltono, lui permettre une réflexion autour de cet objet pour que Maison Tangible en édite une série et surtout mettre en place une série d'ateliers pédagogiques avec l'artiste et des scolaires.

Nous avons donc, avec l'aide de Canopé – réseau d'ateliers à destination des enseignants et du public – pris contact avec des partenaires scolaires. Ce sont le lycée Saint-Joseph, et ses 3e DP métiers du bois, et l'école primaire de Vieilley qui ont participé au projet.

Établir un échange entre les petits (CE1 - CE2) et les plus grands (3e) était primordial. Un grand 3e va donc construire un Loculus, intervenir sur une de ses faces, et le transmettre à un groupe de deux petits, qui à leur tour interviendront sur l'autre face. Une quinzaine de puzzles verront donc le jour à l'issue de cette double session d'ateliers.

Une première semaine sera consacrée à la découverte de l'objet, de l'univers d'Eltono et des différents principes abordés (aléatoire, combinatoire, géométrie). Une seconde, un mois plus tard sera consacrée à la création des puzzles. Pendant ces deux sessions, Johanna Grandgirard – nouvelle recrue Maison Tangible – imaginera une édition documentaire sur le projet. Enfin, Eltono entrera dans une phase de création de son propre puzzle qui sera édité par nos soins. 

L'ensemble du projet a pu se faire grâce au soutien de la D.R.A.C. Franche-Comté, du réseau Canopé et des bénéfices de la boutique Maison Tangible (car oui, on ne met pas l'argent des posters dans de belles vacances au Maroc, on les investit dans des projets pédagogiques :) ).

 


Retrouvez la suite du reportage la semaine prochaine, en attendant, faites un tour sur notre blog pour découvrir les autres projets Maison Tangible