L'Interview Timbrée - 43 - Førtifem

Dans leur cabinet d’alchimistes, Jesse et Adrien ont mélangé des gravures de Dürer et de Doré, de la musique metal en masse, du sang de corbeau et de la littérature fantastique.. Depuis 2011, de leur mixture sombre a jailli des merveilles d’images, des pochettes de disques aux gigposters en passant par de l’illustration de presse et du textile. Petite virée nocturne dans l’univers de Førtifem…

la série Bocca della Verita de Førtifem

Votre “adresse” (fictive ou réelle) telle que vous aimeriez la lire au dos d’une carte postale ?

Depuis notre premier séjour là-bas, on caresse le rêve de vivre à Tokyo et on a eu un sacré coup de coeur pour le quartier de ShimoKitazawa lors de notre dernier voyage alors ça serait sûrement :

Adrien & Jesse, à l’attention de Nachos et Miura,
2丁目-45-53 Kitazawa, Setagaya,
Tokyo 155-0031, Japon

(On embarque nos chats, évidemment.)

En vacances, pour donner des nouvelles à vos proches, vous êtes plutôt du genre à envoyer une carte postale ou un MMS (oui nous sommes vieux et on dit encore MMS) ?

On a pris le pli de faire des stories Instagram très fournies, ce qui permet indirectement d’embarquer en temps réel nos proches. Aussi souvent, à notre retour ils nous disent qu’ils avaient l’impression de voyager avec nous, et on se retrouve à discuter sur des souvenirs où ils sont déjà impliqués. Et du coup on n’a pas tout à raconter, ce qui est pas trop mal !

 

 

Bocca della Verita 01 / 03

 

Vous souvenez-vous d'un courrier ou d'une carte postale qui a marqué votre vie ?

Carte postale qui a marqué notre vie, c’est aussi stupide qu’embarrassant mais ça a été un graal pendant des années : on avait vu sur Internet la carte postale la plus turbo-beauf de l’humanité*, une histoire de walkman pour ceux qui la connaissent. L’idée d’une telle abomination nous a fasciné. On s’est alors investis d’une mission: passer du .jpg au tangible, et s’assurer qu’elle existait vraiment. Des années à écrémer tous les portants à cartes de tous les magasins de souvenirs de toutes villes de bords de mers, et la trouver. Ce jour là, on a acheté tout le stock, et embarrassé à notre tour, tous nos amis, et probablement pas mal de facteurs.

*Là, on demande clairement à voir.

Votre univers est une invitation au voyage. De la série B à la gravure du XVIIIe / XIXe, en passant par le metal mais aussi la littérature fantastique et le skateboard, tout y passe. Tout y est digéré astucieusement et finement sous vos stylos à pointes fines. Comment travaillez-vous à quatre mains et à deux cerveaux ?

On passe 24h/24, 7j/7 ensemble, ce qui contribue pas mal à évoluer en harmonie. On a su préserver nos petites habitudes, nos inspirations mutuelles et individuelles, et sans réfléchir ou parfois se mettre d’accord, on les mets à l’oeuvre en osmose.

Si bien que souvent, on sait qui y sera le plus à l’aise techniquement avant d’attaquer la réalisation d’un projet, on réfléchit ensemble, on discute, on confronte, et une fois qu’on attrape les crayons, on procède à une main gauche, parfois ensuite à une autre main gauche en ping-pong, ou encore les deux en même temps.

L’univers fantastique de Førtifem

 

 

Si vous pouviez voir l’univers d’un artiste en une collection de carte postale ou de timbres, qui choisiriez-vous ?

Hirohiko Araki, le créateur de la série JoJo's Bizarre Adventure! * Pour l’invitation au voyage qu’est son oeuvre, pour ses couleurs hallucinées, l’excessivité de ses personnages, l’élégance de son trait, toutes ses inspirations qui se mélangent dans un délire harmonieux et sa vision du monde toute en exubérance et en humilité.

*Mayday ! On a trouvé des timbres Jojo’s Bizarre Adventure :)

  

Si vous deviez entretenir une relation épistolaire avec une idole, ce serait qui ?

Instagram nous aide pas mal pour ça, au moins pour les contemporains. On se retrouve assez facilement à échanger de manière anodine et simple avec des illustrateurs qu’on révère, et on pense qu’on la tient déjà là, c’est une chance inestimable.

 

 

Bocca della Verita 02 / 03

 

 

Votre plus beau souvenir de voyage ?

Des préparatifs jusqu’au soir du vernissage d’une exposition solo* à Hong Kong, organisée par des amis. On avait dessiné jusqu’à la dernière minute, d’abord dans notre petit appartement d’escale à Helsinki, puis avions enchainé les nuits dans notre minuscule chambre à Hong Kong. On bouclait nos dessins devant des mauvais films, avant de sortir à quatre heures du matin dans le konbini du coin chercher de quoi tenir. Le soir de l’expo on savait plus où on était mais on l’avait fait. Là, avec un artiste qui tatouait nos dessins sur place, des copains qui faisaient des cocktails et notre galériste qui collait des gommettes, au milieu d’une foule géniale et bienveillante, on a trouvé un nouveau sens à nos illus.

*Si vous voulez voir quelques images de l’expo

La destination, réelle ou fictive, pour votre prochain voyage ?

Probablement Osaka qu’on a très envie de découvrir. On fait une fixette sur le Japon ? Oui, c’est possible ! Sinon, partir en 1950, et découvrir le Monde à cette époque, avec sa liberté, son élégance, avec ses contraintes, son insouciance technologique ou écologique.
 

Les collaborations de Førtifem avec l’Imagerie d’Épinal

 

On a vraiment envie de parler de tous vos projets, mais on s’est arrêté sur les 7 péchés capitaux. Parce que c’est pour l’imagerie d’Épinal, que c’est de la chromolithographie et que c’est beau à se damner. Pouvez-vous nous parler un peu de ce projet ?  

C’est le deuxième projet sur lequel on a collaboré avec L’Imagerie d’Épinal après la planche sur les créatures légendaires. Ils avaient apprécié les quelques anachronismes qu’on avait glissé dans cette planche et nous ont demandé d’illustrer les 7 pêchés capitaux dans le même esprit. On s’est bien amusé à créer ces personnages et les textes qui les accompagnent.

C’est aussi la première fois qu’on jouait avec des couleurs vives et de la surimpression en chromolithographie* et c’est super plaisant… Et un sacré honneur de voir notre travail imprimé avec cette technique séculaire !

*Technique d’impression du 19e, ancêtre de l’Offset,
qui consiste à imprimer chaque couleurs
avec un pierre à litho différente.

Quelle est la chose la plus timbrée que vous ayez faite?

Faire un aller-retour Paris-Berlin uniquement pour voir Rammstein en concert, alors qu’on les avait vus le mois précédent en France, et qu’on avait pourtant bien tenu 15 ans sans le faire auparavant. Si on ajoute à ça que ce jour là on s’est fixés le défi de travailler avec eux*, on est plutôt satisfait du bilan aujourd’hui!

*Vous pouvez voir la merveille de collaboration
que Førtifem a réalisé avec le groupe allemand ici.

 

Bocca della Verita 03 / 03

 

Parlez-nous de la série de timbres que vous avez imaginée ?

Au fil de nos voyages, on a jamais arrêté de croiser la Bocca della Verita, sous formes de fresques, d’automates, de figurines, et on y est devenus super attentifs.

Cette grosse tête bête et toute cassée à laquelle on accorde des pouvoirs mystiques est alors devenue synonyme de voyage et quelque chose d’assez précieux pour nous. Aussi on a voulu l’associer aux choses les plus importantes dans la vie : la musique, la bouffe, et les chatons.

Petite confession embarrassante, on n’a pas encore été fichus d’aller voir l’originale à Rome, faire comme Grégory Peck et Audrey Hepburn dans Vacances Romaines, mais on compte le faire pour fêter nos 8 ans ensemble!

 

Des nouveautés pour bientôt, une actualité dont tu voudrais parler ?

Une exposition chez nos potes de Turbo Zero à Nantes à la fin du mois et la sortie d’une mini-collection pour Volcom avec pas mal d’autres copains le mois prochain !

la série Bocca della Verita au grand complet

 

Retrouvez le travail de Førtifem leur compte Instagram et sur leur profil chez Agent 002.

 


Retrouvez toutes
les Interviews timbrées
sur le blog


Faites un tour
sur la Boutique !