L'Interview Timbrée - 49 - Atomike Studio

Vous connaissez quelqu’un qui vit les pieds en France et la tête en Californie ? Nous si, il s’appelle Mike Stefanini et il fait semblant d’être américain depuis des décennies. Mais on l’a attrapé avant son décollage pour la Californie pour qu’il nous parle de son alter ego, Atomike Studio. Si vous aimez les longues routes droites dans le désert, les vielles mécaniques Mustang et les burgers, vous allez vous régaler.

80’s America d’Atomike

Ton “adresse” (fictive ou réelle) telle que tu aimerais la lire au dos d’une carte postale ?

Mike Stefanini - Atomike Studio
Image maker - Anywhere in California.

En vacances, pour donner des nouvelles à tes proches, t’es plutôt du genre à envoyer une carte postale ou un MMS (oui nous sommes vieux et on dit encore MMS) ?

Cartes postales ! Le truc en papier avec des timbres ? J’adore mais quand j’en achète, c’est qu’elles sont belles, et je veux les garder pour moi… Donc en fait les news, ça se termine sur Insta…

*Ça va c’est pour la bonne cause alors.

80’s America 01 / 03

 

Te souviens-tu d'un courrier ou d'une carte postale qui a marqué ta vie ?

Quand j’étais ado j’avais reçu une carte postale adressée à « Stéphanie Michel » (mon nom est Stefanini Mikael) c’était une chaîne de cartes postales, un truc d’ado niais, ou tu devais toi-même ensuite envoyer plusieurs cartes à des noms qui étaient mentionnés…visiblement mon nom avait été écorché… mais c’était marrant, presque surnaturel de recevoir une carte de quelqu’un qu’on ne connaît pas… ah oui c’était avant internet quand même pour remettre dans le contexte…

Très présent dans ton travail d’illustration et de reportage photo, on sent que tu as un amour profond pour la mécanique automobile, les lignes racées des vieilles américaines et les bolides tirés des films de genre. Tu peux nous en dire plus sur cette obsession, et comment ça influence ton travail ?

Je suis tombé amoureux des USA et du vintage à 10 ans quand ma mère a offert un magazine de voitures américaines à mon père. Les USA sont un sujet complexe aujourd’hui mais il y a une mythologie adolescente et une culture du fun et de l’image qui exerce une fascination illimitée sur mon imaginaire… Je pense que c’est d’autant plus vrai aujourd’hui que cette Amérique fantasmée à travers le cinéma est en train de s’effacer. Mais les voitures sont un peu le pivot de cette culture et elles sont au coeur de ce fantasme de liberté sauvage… Et faut avouer quand même que ces voitures ont de la gueule ! 

*Jetez un œil à son travail photo sur son tumblr !

les bolides de Mike

 

Si tu pouvais voir l’univers d’un artiste (contemporain ou passé) en une collection de carte postale ou de timbres, qui choisirais-tu ?

Wes Anderson. J’adore son travail. Minutieux, teinté de mélancolie. C’est un pur graphiste selon moi. J’aime beaucoup ce qu’il a dit un jour : « je vintagise tout, comme ça je suis sûr que ça ne peut pas vieillir… » J’adhère vraiment à cette vision. Devenir intemporel.

Si tu devais entretenir une relation épistolaire avec une idole, ce serait qui ?

Bill Murray sans hésiter ! Je pense que ça pourrait être cocasse ! Je rêve toujours de le rencontrer en vrai. Bill si tu me lis…

*Oui Bill, si tu nous lis, fais signe hein !

 

80’s America 02 / 03

 

Ton plus beau souvenir de voyage ?

Vous allez rire… la Californie ! Mais aussi New York, les villages fantômes de l’Ouest, les déserts, Monument Valley… Une fois de plus les U.S.A me fascinent… J’aimerais pouvoir visiter ce pays entièrement.


La destination, réelle ou fictive, pour ton prochain voyage ?

Le Canada. Encore un truc américain, mais les immenses forêts, les lacs, les cabanes, la vie simple et sauvage, les immenses espaces paisibles m’attirent énormément. C’est très fantasmé, mais je veux aller voir ça de mes propres yeux.

Les jeux typographiques de Mike

 

Ton travail d’illustration est très marqué, et cohabite avec une recherche constante autour de la lettre, du signe typographique. Qu’est ce qui t’anime dans le dessin d’une enseigne ou d’un typogramme ?

En fait, contrairement à des purs illustrateurs, j’ai une formation de graphiste, et j’ai exercé ce métier pendant longtemps, j’ai réalisé beaucoup d’identités visuelles aussi, donc c’est ce qu’il reste en moi du « graphic designer ». Et cette culture du fun américain est indissociable de la typographie, sport, cinéma, musique, packaging, automobile, il y a toujours de la belle lettre, ils savent créer des identités fortes pour tout. Mais aujourd’hui il y a beaucoup de typographes très très forts, donc j’essaye vraiment de me différencier en ajoutant vraiment ma culture pop-VHS-cereals-pop-corn-movie et là dessus, je n’ai pas dit mon dernier mot !


Quelle est la chose la plus timbrée que tu aies faite?

Un jour quand j’avais 16 ans et que mes parents étaient absents, j’ai pris la 4L de mon père, et je suis allé faire un tour sur les routes au milieu des champs de Beauce… j’avais un sentiment de liberté puissant, dans ma tête je roulais à bord d’une Chevy Bel Air* sur une route de Californie… et…la voiture a calé en plein milieu d’une petite route déserte de campagne au milieu des champs, le rêve a laissé place à un bon gros flip. Un agriculteur m’est venu en aide, amusé de voir que j’avais vraiment pas l’âge de conduire seul… La voiture a redémarré, je suis rentré, et je n’ai plus jamais retenté cette aventure… Mais voilà, encore une histoire de voiture et de besoin de liberté !

*Le prince de Bel Air version la Beauce, le rêve…




80’s America 03 / 03

 

Parle nous de la série de timbres que tu as imaginée ?

Je voulais cette série très pop, qui rappelle les stickers des gamins américains des 80’s, avec un petit côté cartoon que je commence à tester dans mon travail. Un timbre, ça se colle, alors hop, on va y mettre un peu de fun ! :) Ce qui est drôle c’est que quand j’étais gamin, je collectionnais les timbres, on pouvait s’abonner sur Télé7 jours et en recevoir tous les mois… certains étaient super colorés, et je plongeais dans ces timbres, ils étaient une petite fenêtre ouverte sur l’aventure, ils venaient de loin. J’ai hérité aussi de mon arrière grand père, qui a été facteur et philatéliste, une magnifique collection de timbre dont certains datent de 1900… et viennent de pays qui n’existent plus. Ça m’a beaucoup imprégné.

Des nouveautés pour bientôt, une actualité dont tu voudrais parler?

Je continue un travail d’illustration sur les paysages américains, mais il va y avoir aussi une série plus typographique un peu détournée. Dans la même veine que ma série Brand Mix. J’espère que ce travail que je fais en tâche de fond sur la culture populaire américaine, va se concrétiser en expo. Mais ça fait des années que je le dit, et le travail et le quotidien prends souvent le dessus.

J’ai aussi toute une série de carte postales en bois éditées chez Woodhi dont je suis assez fier. Je suis en train de réfléchir aussi à comment mettre en place un petit shop avec des objets un peu décalés, mais aussi des posters en riso, des pins, des stickers (ouais plein de stickers) etc. Je m’ennuie vite, c’est un peu mon défaut. Et puis je développe en parallèle mon travail photographique aussi qui prends de plus en plus de temps. Et le temps c’est ce qu’il y a de plus précieux !

Je vous laisse avec ma devise : « j’ai claqué beaucoup d’argent dans les voyages, le reste je l’ai gaspillé*… ».

*On connait aussi la version de Georges Best, légende du football
et alcoolique notoire : “J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool,
les filles et les voitures de sport - le reste, je l'ai gaspillé.” Mais on préfère la tienne :)

80’s America au grand complet

Retrouvez le travail de Mike sur son portfolio, sur son compte Instagram ou sur Tumblr .


Retrouvez toutes
les Interviews timbrées
sur le blog


Faites un tour
sur la Boutique !