L'Interview Timbrée - 53 - Charlotte Molas

Si je vous dis que le Comte Dracula charmait ses victimes avec des pas de Voguing avant de les emmener dans une chambre remplie de santons provençaux pour mater une télé-réalité avec des drag-queens, vous allez me prendre pour un fou. Et ben pas du tout, c’est même tout à fait ce qui se passe dans la tête de Charlotte Molas, la talentueuse illustratrice qui nous offre aujourd’hui une série de timbres pleine de courbes et de contrastes. Alors accrochez vous à votre clavier, vous serez pas déçus du voyage.

la série Strike a pose de Charlotte Molas

Ton “adresse” (fictive ou réelle) telle que tu aimerais la lire au dos d’une carte postale ?

Charlotte Marie Jacqueline Molas
G978+XV Bran, Roumanie*

*Pour ceux qui ont la flemme de chercher,
c’est l’emplacement du Château de Dracula :)

En vacances, pour donner des nouvelles à tes proches, tu es plutôt du genre à envoyer une carte postale ou un MMS (oui nous sommes vieux et on dit encore MMS) ?

Rien du tout. Je ne connais que mon adresse et mon portable est souvent éteint. Par contre, je ramène des objets souvenirs chics qui se marient très bien avec les santons provençaux, comme ceux de Santounette.

Strike a pose 01 / 03

 

Te souviens-tu d'un courrier ou d'une carte qui a marqué ta vie ?

Un jour, j’ai reçu une lettre d’amour mais elle ne m’était pas destinée. Il y avait écrit : Pour Charlotte Molasse. 

Ton univers est peuplé de personnages fascinants. Élégants, élancés, ils rythment tes images par leur contraste et leurs courbes. Quelles sont tes inspirations pour les imaginer ?

Mariah Carey pour les courbes et la saison 1 et 10 de RuPaul’s drag race* pour le contraste. 

*Compliqué de faire plus contrasté en effet.

Les personnages qui peuplent l’univers de Charlotte

 

Si tu pouvais voir l’univers d’un artiste en une collection de carte postale ou de timbres, qui choisirais-tu ?

Dur d’en choisir qu’un… Emilie Gleason pour le rythm’& gag, Mügluck pour les couleurs, Vincent Pianina pour tout ce qu’il est et aussi Amanda Lear pour son «yellow cat».

Si tu devais entretenir une relation épistolaire avec une idole, ce serait qui ?

Amanda Lear, le dernier portail spirituel vivant pour communiquer avec David Bowie et Salvadore Dali.

 

Strike a pose 02 / 03

 

Ton plus beau souvenir de voyage ?

Celui-ci. En voyant ces images, je regrette d’avoir arrêté le saxo.*

*On avait pas vu une si belle partition
de saxo depuis le Epic Sax Guy.

La destination, réelle ou fictive, pour ton prochain voyage ?

Cela fait 4 ans que je dis à ma soeur que je vais prendre le temps d'aller la voir, elle et sa famille aux États-Unis d'Amérique. Je vais aller en Septembre à NYC. Voilà, c'est officiel, je ne peux plus me débiner maintenant, alors que ma plus grosse phobie c'est.... L'AVION.

Morceaux choisis des illustrations de presse de Charlotte

 

Tu travailles beaucoup pour la presse (XXI, Le Parisien, Vogue, QQF, etc.). Peux-tu nous parler de ton process de travail sur ce genre de commandes ? Tu sketch un peu tout le temps, ou juste à dessein ?

Les commandes sont assez variées : thème de société, psychologie, mode, santé. j’ai tendance à moduler mon style graphique selon la demande et le ton à adopter (GAGS à GOGO, ELEGANCE & RAFFINEMENT ou EMOZION.). Tout d’abord, je lis l’article et laisse le texte faire son cheminement dans mon cerveau. Dès que j’ai plus ou moins défini le style graphique dominant, je vais dessiner au critérium sur du papier l’intention, le gag ou la scène. Pour la presse, l’idée se trouve parfois simplement dans le titre, la problématique ou la solution. La problématique donne souvent naissance à des images absurdes qui me font bien rigoler. je passe à l’ordi où la mise en couleur joue un rôle important pour moi car je travaille par aplat, il n’y a pas de contours et très peu de travail au trait. J’aimerais pouvoir dessiner plus « pour moi » malheureusement les journées sont trop courtes.


Quelle est la chose la plus timbrée que tu aies faite ?

Quitter mon poste de graphiste de coupons de réduction pour essayer de devenir illustratrice, il y a 4 ans et passer toute une soirée à mettre mes doigts dans le nez de Valérie Lemercier*. 

* Il va falloir nous expliquer ça.

Strike a pose 03 / 03

 

Parle-nous de la série de timbres que tu as imaginée ?

Cette petite série Strike a pose était l’occasion de crier mon amour pour le mouvement, le corps, la diversité et la joie de vivre. Je me sens très « VOGUING » en ce moment, c’est certainement dû à ma grosse consommation de tv réalité Drag Queens*.

« Shantay you stay » pour les connaisseurs.

*On l’avait un tout petit peu remarqué :)

Des nouveautés pour bientôt, une actualité dont tu voudrais parler?


Des livres doc et jeunesse en préparation et j’espère plein de nouvelles surprises et aventures. Comme dit mon père: l’important c’est d’avoir des sensations.

la série Strike a pose au grand complet

Retrouvez le travail de Charlotte Molas sur son compte Instagram et son portfolio.


Retrouvez toutes
les Interviews timbrées
sur le blog


Faites un tour
sur la Boutique !