L'Interview Timbrée - 38 - Victoria Roussel

C'est la rentrée pour tout le monde et vos interviews Timbrées ne dérogent pas à la règle. On repart pour une ultime session jusqu'à la fin de l'année. Car oui, toutes les bonnes choses ont une fin, et nous irons jusqu'à 50 interviews, pas une de plus ! Mais les treize derniers artistes seront à la hauteur du challenge, et vous aurez sans doute de belles surprises à mettre sous le sapin... On démarre tout en courbes et en couleurs sucrées avec Victoria Roussel.

 

la série Profils de Victoria Roussel

 

Ton “adresse” (fictive ou réelle) telle que tu aimerais la lire au dos d’une carte postale ?

Chez Victoria,
Chalet du chemin houleux, derrière la colline orange,
Hameau du Boisbenatre, France.

 

En vacances, pour donner des nouvelles à tes proches, t’es plutôt du genre à envoyer une carte postale ou mms ?

Je suis du genre à envoyer la pire carte postale que je peux trouver. Avec des chiots et du Comic sans ms façon word art. C’est un peu un jeu entre amis, ça tapisse nos frigos !

 

 

Profils  01 / 03

 

Te souviens-tu d'un courrier ou d'une carte qui a marqué ta vie ?

Oui c’était l’an dernier, une amie est partie un an en Antarctique pour une mission, et m’a envoyé une carte postale de son île… C’était pas tant la carte ou son contenu qui me fascinait mais le nombre de tampons dessus ! Cette carte a dû passer par tellement d’étapes, de pays, de gens… C’était vraiment incroyable d’avoir en ses mains un bout de papier qui a tant traversé !

* Et nous, on veut absolument voir ces tampons !

 

 

Illustration, direction artistique, ta pratique traverse plusieurs mediums. Un des projets qui pour nous le résume bien, c’est la pochette de disque que tu as imaginé pour Melody Says. Tu peux nous parler de ce projet ?

Alix m’a contacté pour me proposer d’illustrer la couverture de son nouvel EP, et qu’en plus il allait sortir en vinyle ! J’avais déjà fait quelques pochettes mais ça n’avait encore jamais été pressé, mes illustrations n’avaient jamais dépassé le support digital. J’ai évidemment accepté et j’ai pris le temps d’écouter ses morceaux, de m’en emparer, de me les approprier pour en sortir une essence. C’est un super exercice de traduire le sonore par du visuel, ça nous amène souvent vers des terres un peu inconnues. Et puis le vinyle est sorti et on en a fait une anim’ aussi, donc c’était vraiment chouette d’avoir un projet qui vit sur vinyle mais aussi dans le digital via l’animation. Ça allait effectivement dans l’idée du multi support.

 

Le vinyl de Melody Says illustré par Victoria

 

 

Si tu pouvais voir l’univers d’un artiste en une collection de carte postale ou de timbres, qui choisirais-tu ?

Moebius ! Moebius ! Moebius ! Rien de mieux que Moebius pour inviter au voyage (ou faire passer une bonne phobie administrative).


* On a retrouvé un carnet de timbres signé du grand monsieur.

 

 

Si tu devais entretenir une relation épistolaire avec une idole, ce serait qui ?

Alexandra David Néel, sans hésiter. J’aurai adoré recevoir des lettres de ses expéditions au Tibet !

 

 

 

Profils  02 / 03

 

 

Ton plus beau souvenir de voyage ?

Voir la cascade de Skogar, après cinq jours de marche dans les highlands Islandais à traverser glaciers et rivières!

 

La destination, réelle ou fictive, pour ton prochain voyage ?  

Le Sishuan et le Yunan en Chine ! C’est un gros gros projet ! Bien que destination réelle, les paysages ont l’air d’appartenir à de la fiction, j’aimerais vraiment parcourir les contreforts du Tibet avec mes crayons.


 

Le travail d'Édith traverse plusieurs médiums

 

Ton travail sur la forme organique est hypnotique et forme un beau contraste avec les lignes dessinées par tes personnages. Comment abordes-tu une illustration ? Tu fais beaucoup de croquis avant d’établir un contour définitif à ton image ? 

Il y a au départ une petite idée qui me vient, ça peut être un objet, une couleur, une compo, et puis au plus j’y réfléchis, au plus des choses et des formes se dessinent autour. Une fois qu’une idée concrète et un peu prometteuse c’est suffisamment dessinée dans ma tête, j’attaque les croquis. J’en fait généralement deux, très brouillons, et un assez poussé que je scanne et intègre ensuite sur illustrator. Et après le travail de couleurs peut commencer !

 

Quelle est la chose la plus timbrée que tu aies faite ?

Je pense que c’est ma première grande voie en escalade. 250 mètres de haut, 5 longueurs, des passages en 5C+, beaucoup de vent, mais surtout, pas équipée ! C’est à dire que pour nous assurer nous devions mettre des coinceurs dans des failles en espérant que ça tienne! Et avec le vent c’était très compliqué de communiquer avec son assureur, sensations garanties !

 

 

Profils  03 / 03

 

Parle nous de la série de timbres que tu as imaginée ?

J’ai eu envie de revenir à quelque chose que j’adore faire dans mon petit coin mais que j’ai jamais vraiment exploité, c’est des profils. J’en fait des dizaines toutes les semaines sur des bouts de feuilles, sans jamais aller plus loin. Je me suis dit que ce serait l’occasion rêvée de pousser ça, d’aller plus loin dans l’idée du portrait en y intégrant une bonne dose d’onirisme.

 

Des nouveautés pour bientôt, une actualité dont tu voudrais parler ?

Je suis en train de préparer mon propre e-shop sur un tout nouveau site, avec pas mal de nouveautées dessus!

Mais sinon j’ai une collaboration avec La Maison du Chocolat qui arrive pour fin Octobre, ça va être très très chouette!
 

* rendez-vous sur le shop de Victoria

 

la série Profils au grand complet

 

Retrouvez le travail de Victoria sur son portfolio ou sur Instagram.

 


Retrouvez toutes
les Interviews timbrées
sur le blog


Faites un tour
sur la Boutique !