L'interview timbrée - 05 - Fakepaper

Après notre voyage au Canada avec Rémi Vincent, retour à Paris avec la talentueuse Chloé Desvenain, qui officie sous le nom de Fakepaper.  Elle nous parle de New-York, de Beyoncé et d'impression, bien évidemment.

 

Landscape, la série imaginée par Fakepaper

 

 

Ton “adresse” (fictive ou réelle) telle que tu aimerais la lire au dos d’une carte postale ?

La mienne, Paris Xe me convient très bien ; mais j’aime bien quand il y a des cœurs et des petits dessins en plus. 

 

En vacances, pour donner des nouvelles à tes proches, t’es plutôt du genre à envoyer une carte postale ou MMS ?

Ça dépend de la personne à qui je pense, car certains de mes proches n’ont pas de smartphone et ne sont pas hyper réceptifs aux MMS… du coup, j’essaie de privilégier les cartes postales. Ça a un côté désuet mais tellement charmant.

 

 

Landscape 01/03

 

Te souviens-tu d'un courrier ou d'une carte qui a marqué ta vie ?

Ouh la je ne sais pas… Ça devait être une lettre d’admission dans une école qui a concrètement changé ma vie d’alors.

 

Parle nous de cette belle collaboration avec Noir Gaazol ?

J’ai rencontré Angela et Antoine en 2014, ils étaient en train de monter leur projet de truck shop et cherchaient à qui ils allaient confier l’image de leur « marque ». Je ne sais pas comment ils ont connu mon travail, par une connaissance commune il me semble… Enfin bref, on s’est tout de suite bien entendus, on projetait le même univers d’identité et notre collaboration a été très fluide. Ça a été un vrai plaisir de travailler pour (et avec) eux, ils m’ont accordé toute leur confiance, ce qui n’est pas forcément évident quand on lance sa structure car il y a pas mal d’enjeux personnels et financiers ; ce n’est pas facile de « donner la main » dans cette configuration là. Mais ils ont toujours été ouverts, bienveillants et enthousiasmés par mes différentes propositions. Pour résumer, c’est une belle rencontre professionnelle mais aussi humaine.

 

La très belle identité du shop Noir Gaazol


 

Si tu pouvais voir l’univers d’un artiste (contemporain ou passé) en une collection de carte postale, qui choisirais-tu ?

Je suis plutôt sensible à l’abstraction, à la couleur et au mouvement. Donc assez logiquement j’opterais pour un représentant de l’action painting ou de l’expressionnisme abstrait même si ce n’est pas très contemporain… et surtout qu’il en existe déjà dans tous les musées. Sinon Merijn Hos dont j’aime beaucoup le travail*.

 * Oui ! On adore, on en ferait bien des timbres.

 

Si tu devais entretenir une relation épistolaire avec une idole, ce serait qui ?

Beyoncé ?! en même temps je pense que ça ne serait pas passionnant… Je n’ai pas vraiment d’idole mais si je devais choisir quelqu’un, j’imagine que je choisirais un romancier plutôt naturaliste pour qu’il m’embarque dans des descriptions sans fin mais captivantes. Un copain m’a récemment fait découvrir Jim Harrison que je ne connaissais pas, ça devait être super de l’avoir comme compagnon épistolaire.

 

Landscape 02/03

 

Ton plus beau souvenir de voyage ?

Je n’en ai pas qu’un, j’en ai plein ! Chaque voyage en fait, même les petits avec les copains. Mais si je devais en choisir un tout simple, ce serait quand je suis allée à New-York et que je tannais mon copain pour aller tous les matins petit-déjeuner dans un dinner de quartier, où j’engloutissais des tonnes de pancakes et de café pour 4$ (de mémoire). J’avais l’impression d’avoir découvert LE bon plan du quartier et il était inenvisageable d'en faire l’impasse. Ça a rythmé les vacances et c’est devenu une blague. Quand j’aime bien quelque chose, je suis un peu monomaniaque.

 

La destination, réelle ou fictive, pour ton prochain voyage ?

Je ne pars souvent en vacances ou en week-end pendant l’année, mais généralement j’essaie de faire un beau voyage par an, du coup cet été c’est direction Texas et Louisiane.

 

Détails des affiches d'Arte Playground, signées Fakepaper et Studio Fables

 

Tu as signé avec le Studio Fables, l’identité du Hackathon Arte Playground*, tu peux nous parler de la manière que tu as eu de collaborer avec un autre studio ? 

C’était une super expérience parce qu’effectivement ce n’est pas si fréquent pour moi de collaborer avec un autre studio (et puis, tous les projets ne le permettent pas). En fait, ça a été très fluide, une vraie collaboration dans le sens où je ne saurais même pas déterminer qui est à l’origine de quoi. On s’est donné un point de départ (des notions, une esthétique en fonction du brief) et on a fait évoluer l’identité ensemble. Chacun reprenait et modifiait le fichier de l’autre jusqu’à ce qu’on arrive à un stade qui nous satisfaisait autant à l’un, qu’à l’autre. Je suis vraiment contente de ce qu’on a proposé parce que j’ai la sensation que ça m’a fait avancer dans ma pratique et c’est là, à mon sens, le but d’une collaboration.

* La chaine Arte a invité, le temps d'un week-end, des créatifs numériques
à imaginer, concevoir et prototyper en équipe des idées de services innovants
et créatifs au sein de l’écosystème numérique ARTE,

 

Quelle est la chose la plus timbrée que tu aies faite ?

Me mettre en freelance ! (je plaisante hein*). Je ne sais pas trop quoi répondre, je crois que je ne suis pas très téméraire comme personne… Ah si, la seule chose qui me vient à l’esprit c’est d’avoir sauté à 14 ans d’un promontoire d’environ 15 mètres dans une piscine naturelle… résultat, je me suis cassé le genoux, ça m’a vaccinée. C’était pas timbré, c’était carrément inconscient.

* Nous non, on sait à quel point c'est dur ! Faut vraiment être zinzin :)

 

Landscape 03/03

 

Parle nous de la série de timbres que tu as imaginé ?

En ce moment j’ai plutôt envie de faire des visuels « simples » mais qui mettent toujours la couleur au premier plan, donc j’ai conçu des paysages de formes abstraites qui se résument à des zones d’aplats colorés.

 

Des nouveautés pour bientôt, une actualité dont tu voudrais parler ?

Je ne peux pas vraiment en parler car le projet n’est pas encore sorti, mais je suis en train de collaborer sur un projet avec Inès Longevial, dont j’apprécie tout autant le travail que la personnalité. En parallèle, je travaille sur d’autres identités, principalement des lieux et je viens de finir l’identité de Da Graziella, une super bonne pizzeria napolitaine tenue par Graziella qui, elle aussi, est une très jolie rencontre* !

* Si ça parle de pizzas, on veut la rencontrer aussi :)

 

 

La série Landscape au complet

 

Retrouvez toutes les infos sur le travail de Chloé sur son portfolio, son profil Instagram et sur facebook 

 


L'Interview timbrée, c'est toutes les semaines sur maison-tangible.fr


Faites un tour sur la Boutique !